En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR
FR
Héros du film DOFUS, Joris est un personnage déjà bien connu dans l’univers du Krosmoz. Il apparaît dans la série WAKFU aux côtés de Yugo, dans la série DOFUS : Aux Trésors de Kerubim et on le voit même dans le projet de série Welsh & Shedar. Ses créateurs, Tot et Xa, répondent à vos premières questions (et aux miennes aussi !) sur cet étrange personnage à la capuche bleue…


Poupik : « Bonjour messieurs, vu votre planning très chargé on va entrer tout de suite dans le vif du sujet et commencer avec les questions !  Comment avez-vous créé Joris ? Quelles ont été vos inspirations ? »


Xa : « J'avais crobardé il y a longtemps, un petit groupe de héros, peut-être pour une toute première version du film, je ne me souviens plus très bien. Dans ce groupe, il y avait un petit Mage dont seul le nez dépassait de sa capuche. Dans mon idée, il avait une « malédiction » : sa baguette magique était un tronc d'arbre énorme qu'il ne pouvait jamais réduire. Cette "baguette magique" aurait donc été à la fois son fardeau et la source de ses pouvoirs magiques.
Ce personnage t’avait interpellé Tot à l'époque par son côté énigmatique il me semble.
Je me suis un peu inspiré du petit sorcier de Final Fantasy 9. Je trouve que ce personnage, à lui seul, insuffle la "fantasy" à cette saga. »
 
Tot : « Ah ! J’ai plus de mémoire que toi sur les origines exactes, Xa :) J’avais en tête à l’époque un personnage assez grand dont on ne voyait jamais le visage et qui ne parlait jamais. Il y avait bien une idée de malédiction, mais c’était qu’il était un terrible guerrier avec… une voix de femme ! Ce qui l’empêchait d’être pris au sérieux, quoi qu’il arrive. On en avait parlé assez brièvement et puis, tu as tombé ce petit personnage qui n’avait ABSOLUMENT aucun rapport avec le brief initial.
Et tant mieux car j’en suis finalement tombé amoureux. C’est aujourd’hui certainement l’un des personnages les plus importants du Monde des Douze, à placer aux côtés de Yugo / Goultard / Kerubim / Pinpin / Eva et tous les autres membres de la Confrérie du Tofu. »
 
 

Poupik : « Imaginiez-vous qu’il allait prendre une telle importance à sa création ? »

 
Xa : « Pour moi, pas du tout, c'était un personnage secondaire. Tot a rapidement été emballé pour en faire un personnage récurrent du Krosmoz »
 
Tot : « Effectivement le guerrier à la voix de femme devait être un simple personnage secondaire à l’origine. Mais le croquis de Xa m’a vraiment touché et de fil en aiguille, une grande trame s’est mise en place autour de Jojo. 
Il ne faut pas imaginer que tout est arrivé du jour au lendemain. Pour vous donner un exemple, nous avons commencé à travailler le script du film DOFUS avant la série Aux Trésors de Kerubim. Le Monde des Douze évoluant sur quelques siècles, entre DOFUS et WAKFU notamment, il nous est apparu important d’intégrer des points de repère pour les fans. Et ces repères se concrétisent sous la forme de personnages clefs et immortels (ou quasi immortels !). Ils sont au cœur du Krosmoz et vivent systématiquement des aventures connectées aux trames scénaristiques les plus importantes. Qu’il s’agisse des jeux, BD ou dessins animés. » 
 
 

Poupik : « Pourquoi une telle évolution des designs entre les différents projets ? »


Xa : « Tout d'abord parce que c'est un personnage qui grandit, et ensuite, car il traverse beaucoup d'aventures. Entre Aux Trésors de Kerubim, où on suit son enfance naïve, le film DOFUS – Livre I : Julith qui montre son entrée dans la vie d'adulte, puis la série WAKFU dans laquelle il assume de grandes responsabilités… Tout ceci ne peut pas le laisser inchangé. »
 
Tot : « On change de vêtements tous les jours en tant qu’humain… Pour un petit personnage qui a vécu des centaines d’années, je ne trouve pas qu’il change de style si souvent :) »
 
 

Poupik : « Est-ce que ça été compliqué d’imaginer Joris enfant ? »

 
Xa : « En design, pas tellement ! C'est même plus simple d'aller dans ce sens. Je m’explique : en général, c’est l'histoire d'un personnage qui « fait » son design. Et comme un enfant a peu de passif, j'ai donc plutôt enlevé du détail et tenté de donner un côté plus naïf et mignon à son visage. » 
 
Tot : « De mon côté, si on parle de sa naissance en tant que personnage enfantin, je vais dire OUI ça a été très compliqué à imaginer. Très très très compliqué... 3-4 ans de complications même.
Pour Joris comme pour Yugo, le héros de la série WAKFU, je voulais quelque chose de fort. J’ai mis du temps à être satisfait de ce qu’il pouvait vivre comme aventure.
Sa présence dans la série Aux Trésors de Kerubim est sympathique, mais ce n’est pas lui le héros de l’histoire. Et puis, le ton très gentil et plus enfant ne correspondait pas du tout à ce que je souhaitais faire pour un Joris plus vieux. Dans la série, il a à peu près 6 ans et n’est encore qu’un petit garçon. Dans le film, il a une bonne dizaine d’années et il change, il commence à entrer dans l’adolescence.
Son aventure est tragique et je me suis beaucoup inspiré des mythes grecs.
Ce que nous avons placé dans le film, jamais nous n’aurions pu l’avoir à la télévision. En tant que spectateur, j’aime voir des films et séries avec de gros enjeux autour des personnages. Je pense que c’est aussi le cas de nos joueurs. WAKFU a eu du succès car il y avait de la comédie mais également de gros moments très épiques. Le film DOFUS ira encore plus loin sur ces deux domaines. D’ailleurs, lorsque nous devons définir le genre du film, le terme que nous employons est « épico-burlesque ». »
 
 

Mathias : « Est-il l’un de ces fameux immortels comme Goultard ? »

 
Tot : « Hum… Pas vraiment immortel. Mais il vit très très longtemps. Et vous apprendrez pourquoi dans le film ! » 
 
 

Poupik : « Sera-t-il un jour présent dans les jeux en ligne ? »

 
Tot : « Avant même la sortie du film me dit mon petit doigt ;-) » 
 


Chinook et Victorien : « À quoi ressemble-t-il sous sa capuche ? »

  
Xa : « Peut-être qu’il a quelque chose à cacher sous cette capuche bleue ? Faudra voir le fim pour le savoir :) »
 
Tot : « Nous avons travaillé son histoire sur plusieurs siècles et je peux vous dire qu’il en a bavé le pauvre ! Ce n’est pas vraiment qu’il devient « mystérieux », mais c’est plutôt qu’il est « blasé » dans un certain sens.
Il en a tellement vu lors de sa longue vie qu’il peut avoir un détachement sur le monde qu’aucun personnage mortel ne peut comprendre. L’humain est ce qu’il est car il a conscience de sa propre mortalité. Si nous avons besoin de croire en quelque chose, besoin d’être rassuré sur « l’après » de notre vie, c’est uniquement parce que nous avons conscience que tout s’arrêtera un jour. Ce n’est pas une malédiction, c’est ce qui fait que la vie vaut d’être vécue intensément et que l’espèce humaine fait autant de choses. Joris me touche car il est (pratiquement) immortel et qu’au final, c’est ça, la vraie malédiction. C’est un thème que j’adore développer (peut-être aussi parce que ça me rassure) et que j’avais poussé à l’extrême avec Qilby, le méchant de la deuxième saison de WAKFU. Imaginez un personnage qui revient à la vie sans cesse avec la mémoire de ses vies précédentes... Même s’il lui faut 100 000 ans pour faire le tour de son monde, ça reste une goutte d’eau par rapport à « l’immortalité ». Je ne sais pas pour vous mais moi, ça m’effraie. Nox était également un « magicien du temps ».
Le temps et la famille sont deux thèmes qui reviennent et qui reviendront souvent dans l’univers du Krosmoz.» 
 
 

Poupik : « Une grande question que les fans se posent : pourquoi lui avoir subitement ajouté une bouche ? ^^ »
 

Xa : « Il en a toujours eu une pour moi, mais plus ou moins dissimulée dans l'obscurité de sa capuche. Par la même occas’, quand on ne la voit pas, ça fait économiser du lip-sync*  :) »
 
Tot : « Yep, comme le dit Xa, sur la série WAKFU ça lui donnait un côté mystérieux et en terme de création, ça nous faisait économiser des animations. Mais pour un film, et surtout pour le héros, c’est inconcevable qu’il n’ait pas de bouche ! Avec les yeux, il s’agit des deux parties du visage les plus importantes pour faire passer des émotions. » 
 
* Lip-sync : synchronisation entre le mouvement des lèvres d’un personnage et les paroles (ou les sons) qu’il est censé prononcer.

Vos autres questions sont bien au chaud et nous allons y répondre très bientôt ! À très vite !
 

 

Catégorie: Animation