En poursuivant votre navigation sur ce site ou en cliquant sur la croix, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de visites ainsi qu'à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des publicités personnalisées et un service de chat. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies X

FR
FR
Vendredi dernier avait lieu une projection sur écran géant des trente premières minutes du film pour l’ensemble des salariés. Histoire de faire les choses correctement, on a fait ça dans « les conditions réelles »… dans une salle de cinéma quoi ! Retour sur une journée chargée en émotions ici
En plus de vous raconter quelques détails de cette journée épique, je vous note quelques phrases entendues ça et là… Étaient présents Tot, JJ (le co-réalisateur), 3 personnes en charge de la musique et du sound design, des responsables de production et moi.
 
Vendredi 8h30Les derniers plans du film et la musique ont été terminés la veille, le travail de montage (dernière étape dans la chaîne de production) s’est donc fait à la dernière minute et les machines ont tourné toute la nuit pour avoir un rendu qu’on espérait nickel le lendemain matin.
La première projection ayant lieu à 14H00, on avait un peu de temps pour faire un test au cinéma... Un peu de temps juste, pas trop non plus ! Le stress se fait sentir.

Dans la salle de cinéma :
  • « Et si l’export qu’on a fait ne se lance pas on fait quoi ? Aaaaah j’suis trop stressée ! Ça me donne envie de faire pipi ! »
  •  
  • « J’ai rêvé que ça ne fonctionnait pas, que les salariés étaient tellement enragés qu’ils devenaient des sortes de zombies assoiffés de notre sang et qu’ils brûlaient tout le quartier » (tout à fait normal comme rêve...)
  •  
  • «  Il est 8H35, on a rendez-vous à 9h, on ferait mieux d’y aller ! » « Mais Tot, le cinéma est à 2 minutes à pieds… »
 
Vendredi 9h40 – Ça fait environ 40 minutes qu’on est dans la salle de cinéma à attendre que le film se lance. 5 personnes du service technique du cinéma sont sur l’affaire, on est hyper confiants… ou pas.
 
  • « Bon j’en peux plus, je retourne faire pipi »
 
Vendredi 9h45 – Ça y est ! Ils ont réussi, une image apparaît sur l’écran !
 
  • « Pourquoi on n'entend pas de musique ? Pourtant sur le montage, c’était pas sur une piste séparée ! S’il y a les voix témoins, il devrait y avoir la musique ! »
  • « Bon, je cours au studio, je vérifie l’export musique. Je reviens dans 1 heure »
     
  • « 1 heure ?? Aaaaaaaah !! Où sont les toileeeeeeeeeeettes ? »
 
Vendredi 9h48 – Une idée brillante, mais vraiment très compliquée à mettre en place, surgit (histoire de rajouter une petite dose de stress en plus) :
 
  • « Ah au fait, ce serait sympa de faire un pot dans la cafet’ après la projection, non ? »
  • « Tu veux dire organiser un pot pour plus de 300 personnes pour aujourd’hui ? »
  • « Bin oui, non ? »
  • « Euh bin euh… si, si, on y va ! »
 
Vendredi 10h03Une autre idée…
 
  • « Ah et on ferait pas un questionnaire anonyme comme ça les salariés pourraient nous dire ce qu’ils ont pensé de la projection ? »
  • « Si, si… »

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip
 
À partir de là, je suis tombée en syncope jusqu’à 13H30 à peu près, je ne peux donc malheureusement pas vous raconter les autres détails.

Ce que je peux vous dire, c’est que j’étais dans la salle de cinéma, que mes ongles étaient tous rongés et que les employés commençaient à s’installer :
 


Après un mot d'accueil de Tot, le logo du film apparaît, c'est parti ! Je scrute mes collègues discrètement pour voir s'ils sont bien installés, s'ils vont rire, être surpris ou s'ils vont ronfler... 

30 minutes plus tard, (30 trop courtes minutes!), écran noir… Quelques secondes de silence… Puis des « Déjà ?! » « Oh non ! Encore !! » et des applaudissements ! Le stress retombe, ils ont l'air d'avoir aimé !
Catégorie: Animation